Ce 666 éme post (authentique!) ne pouvait que être placé que sous la marque du Mal ! Nohell approche, donc parlons toys!
J’en profite donc pour en lacher une spécial toyeurs qui pissent pissent partout avec leur markers & sprays… partout?
Non, pas trop en fait : ça toy sans trop se mouiller, ça attaque que des cibles pas trop hardcore, c’est tellement plus easy
[D]


« putaing cékoi ça? un type (ou pire une meuf) ki s’emmerde a coller du bois dans la street? chelou, allez, on toye! »

 


« putaing, encore le/la même chelou, allez, on toye aussi ! » (juin 2018)


« tiens, son truc à résisté,  allez, on retoye ! » (nov. 2018)


« encore ces trucs chelou, cé pas conforme à la norme iso taki183/cornbread ça ! « 

 


« allez, toyons ! »


« woaw, la meuf cé faite iech à retaper sa fresque qu’on avait commencé à bien pourrir » (juillet 2017)


« ha, ha, allez oné tro vandalz, on va lui repourrir sa peinture à la meuf ! » (décembre 2017)


la fresque au début (juin 2016)


la même  ya 1 an (déc.2017)


et maintenant (nov.2018) .


« tiens ya invader qui a collé des mosaïques aux Carmes » (juillet 2016)


« putaing, on est tro des oufs, on lui a tout niké son invader, oné tro dé rebel » (mai 2018)

 
ya plus rien (juin 2018)


 » un pochoir? on toye! »

Conclusion: en fait j’me dis que si Basquiat ou Futura posaient des trucs dans les rues de Toulouse aujourd’hui
ils se feraient toyer rapido par les même qui se branlent sur le « respect« .

 

Les commentaires ne sont plus admis.

Hébergé par ekosystem.org